Château massif, tout en longueur et ouvragé, à la façade de briques et de pierres. Les comtes de Bryas ont fait édifier ce château fin XVIIe-début XVIIIe siècle. Racheté par les frères Borgnet, il est transformé en fabrique de céruse. Le mauvais sort s’en mêle : en 1837, un incendie ravage le site et met l’usine en faillite. La Société ardoisière du Moulin de Sainte-Anne s’installe dans l’ancienne demeure des comtes. Le château, classé monument historique en 1972, est depuis protégé et entretenu. Si vous descendez les marches se trouvant à droite du bâtiment, vous emprunterez le chemin dit du  » Jourdain  » que les mineurs arpentaient pour se rendre à l’ardoisière.

Vers le site d’information